Haiku # 447

Premier jour de l’an…
le noir de ses cheveux
dans le cri de l’aube

Advertisements