Haiku # 690

Une soirée d’hiver
je la passe à contempler
l’âme d’une chandelle

Le corps de la flamme d’une chandelle, ce souffle de lumière, est si transparent qu’il est, en même temps, son âme. Cette métaphore, je la trouve convenante pour décrire ce que c’est le poème.

Haiku # 613 | Tanka # 167

Dans la pluie
qui mouille mes lèvres
je goutte ton nom

~

Dans mes mains
je les acquis,
tes cheveux tombant
comme la pluie
de la voute du ciel

~

Imprégnée de rosée
sa peau de fleur respirait
le blanc de la poésie

~

Dans le jardin,
sous le ciel de l’aube,
sa peau de fleur
imprégnée de rosée
respirait la poésie.

~

Laying in the garden
at the break of dawn,
the flower of her skin
soaking in dew
breathed poetry.