La lumière de Sarah

On pense en bien des gens qu’on aime

Jour après jour j’ai regardé ma sœur mourir par le cancer. Et pourtant, avec chaque jour, et contre mes pensées rationnelles, je voyais en elle, issue de son visage souffrant, une sorte de lumière inexplicable pour moi. Elle reste toujours inexplicable. Les rêves derniers de Sarah étaient vêtus du blanc. Je voudrais vivre avec l’espoir ou la pensée que nous allons nous revoir un jour. Mais je ne sais pas. Pour ce moment, pour cette vie, tout ce que je peux faire c’est essayer de sentir sa lumière dans mon cœur fragile et humain.

Advertisements

Haiku # 563

Village hike…
from the mountain top I can see
my sister’s grave

~

Returning to the village…
the old trees have died,
new ones are sprouting

~

Stepped on a hot coal
my sister limping
all the way home

Written during a hike in Tannourine, Lebanon. March 2018.